09 74 76 72 11 info@iforpro.com

Iforpro accompagne la vie de l’entreprise !

Notre top formation du moment

 

Formation de formateurs occasionnels

Devenez un pro de de la transmission !

+

Les 10 outils du manager

Manager c’est un (vrai) métier !

+

Risques psychosociaux

Prendre en charge la souffrance d’un collaborateur

+

Nos implantations -

carte-iforproFormations délivrées uniquement en intra dans toute la France.
Nous contacter >

Les articles à la une

Quelques conseils pour optimiser son site web

Pour optimiser son site web, retenir les visiteurs et réaliser des ventes, l’un des leviers majeurs est… la vitesse de chargement ! Ainsi, QG par exemple a augmenté son trafic de 80% en réduisant son temps de chargement de 80%. Du côté des moteurs de recherche, la rapidité du site reste un indicateur mineur. En revanche, sa lenteur peut être fortement pénalisée par les moteurs de recherche. Si vous ne vous êtes jamais préoccupés de la vitesse de votre site, comment l’améliorer ? En prendre conscience est déjà une étape importante. Ensuite, il faut évidemment mesurer la vitesse de chargement de votre site : temps de réponse du serveur, temps de chargement complet et surtout le SpeedIndex qui mesure le temps de chargement des éléments de la page au-dessus de sa ligne de flottaison (avant de scroller). Une fois cela réaliser, vous pouvez utiliser plusieurs leviers pour optimiser votre site web : Utiliser moins de javascript et de CSS qui peuvent bloquer l’affichage Compresser les images que vous mettez en ligne pour limiter leur temps de chargement Compresser vos pages web pour augmenter leur vitesse de chargement Si vous êtes novices dans la création de site web, cela peut vous sembler compliqué. Heureusement, certaines formations pourront vous aider à y voir plus clair ! Lire l’article... lire plus

Le design thinking : 5 étapes pour concevoir une formation en e-learning

Comment concevoir ses formations de blended learning ou d’e-learning ? De nombreuses techniques existent, mais la méthode du design thinking (pensée design) en français semble particulièrement adaptée car elle part de l’apprenant pour concevoir la formation autour de ses besoins. Marc Bertolini du blog Formation 3.0 détaille cinq étapes pour construire son module grâce à cette technique. 1. Définir la problématique Cette première étape issue du design thinking est plutôt classique. Elle consiste à définir le besoin, le déficit de compétences que la formation viendra combler. La seule difficulté est de bien identifier les causes et non les conséquences ou les symptômes pour construire sa formation. 2. La recherche-empathie pour se mettre dans la peau de l’apprenant Deuxième étape du processus de design thinking, la recherche-empathie qui consiste à penser comme un stagiaire en formation. Une étape difficile mais essentielle pour répondre à son besoin précis, d’autant plus qu’avec le e-learning, vous ne serez pas avec lui pour répondre à ses questions ou analyser ses attitudes. Pour cela, un certain nombre de questions-type peuvent aider : qu’est-ce que l’apprenant ressent ? Qu’est-ce qu’il voit ? Qu’est-ce qu’il entend ? De quoi a-t-il besoin ? De quoi a-t-il peut ? Etc. 3. Trouver des ressources pour former : la génération d’idées Pour ne pas rester bloqué dans le fonctionnement classique d’une formation, à base de powerpoint et de quizz, la génération d’idées doit vous permettre d’explorer toutes les pistes en termes de méthodes de formation et de réponses aux besoins de l’apprenant : résolution de la problématique évidemment, mais également réponses aux besoins issus de la recherche-empathie. Pour cela, vous pouvez vous aider du mindmapping par exemple. Les idées que... lire plus

L’alimentation et le repas : source de bien-être en entreprise ?

Endered publie une enquête intitulé « Ideal Meal » sur les habitudes alimentaires des français au travail, notamment lors de la pause midi. En dehors des chiffres sur les lieux privilégiés pour manger, le restaurant étant en tête de classement, l’étude s’attache à montrer comment ce moment hors du cadre de travail peut avoir un impact sur ce dernier. Ainsi, elle met en avant l’intérêt managérial du repas qui est vécu comme un rituel et non comme un simple besoin physiologique. Il favorise l’esprit d’équipe et les relations entre collègues et cela se répercute au bureau. On observe ainsi une amélioration de la performance les après-midi après un déjeuner d’équipe. Inviter ses collègues au restaurant de temps en temps est donc une idée à suivre ! Les français sont aussi sensible au lien entre la nourriture et la protection de l’environnement. Ils considèrent par ailleurs leur employeur comme le troisième acteur en termes d’éducation alimentaire. Reliez ces deux informations et cela donne un nouveau thème tout trouvé pour la RSE et la fonction RH : une réflexion sur l’alimentation saine. D’ailleurs, les salariés qui ont répondu à l’enquête ont proposé leurs idées. Parmi elles : Sensibiliser à la saisonnalité des produits frais Encourager la consommation de produits locaux Organiser des ateliers culinaires d’entreprise Lire l’article... lire plus

3 conseils pour profiter des vacances quand on est manager

Pour profiter pleinement de ses vacances, il faut les préparer avec soin. Et plus spécialement pour les managers, qui laissent au bureau une équipe qui compte sur eux ! Isabelle Coti, directrice d’un cabinet de conseil en management et Helga Petit-Prost, consultante en management, donnent 3 conseils essentiels pour gérer cette période. La première règle, c’est de bien anticiper son départ et de déléguer les tâches essentielles à réaliser pendant la période de congés. Cela ne doit pas se faire à la va-vite et Isabelle Coti préconise une période de transition de deux semaines. Helga Petit-Prost conseille également aux managers de finir les tâches importantes avant de partir. Si ce n’est pas le cas, les problèmes non résolus risquent de vous tourner en boucle dans la tête et de gâcher vos vacances ! La deuxième règle, c’est de faire confiance à ses équipes pour réaliser une vraie coupure. Facile à dire, difficile à réaliser pour certains. Dans ce second cas, prévoyez des plages horaires courtes où vous serez disponible par téléphone ou par mail et respectez-les ! Enfin, la rentrée est un moment important car selon la manière dont elle est gérée, tous les bénéfices des vacances peuvent être anéantis d’un seul coup. Prenez le temps et n’essayez pas de régler toutes les tâches en attente dès le premier jour. Priorisez-les pour les traiter en deux semaines par exemple. Bonnes vacances ! Lire l’article... lire plus

4 avantages du collaborative learning

Le collaborative learning ou apprentissage collaboratif en français est la capacité d’apprendre grâce aux autres, en mettant en commun les connaissances, en se complétant et en avançant ensemble. Loin d’être révolutionnaire, cette technique n’est pourtant pas toujours mise en place dans les entreprises, même si 90% des salariés la plébiscitent. En effet, ses avantages sont nombreux. Parmi eux, on trouve : Une amélioration de la satisfaction des collaborateurs car le processus de formation est largement humanisé et la participation active de chacun est demandée. Une économie car l’apprentissage est fondé sur les échanges. Il peut donc être réalisé au sein de l’entreprise au lieu de prendre place à l’extérieur, ou même via des réseaux sociaux. Un renforcement de l’esprit d’équipe et de la solidarité entre les collaborateurs qui prennent l’habitude de s’entraider. Une continuité dans l’apprentissage car le collaborative learning forme les salariés en continu. Les informations sont également constamment actualisées  par les collaborateurs eux-mêmes. Lire l’article... lire plus

Recrutement : comment utiliser le langage corporel pour orienter l’entretien ?

En termes de langage corporel et de recrutement, les conseils sont souvent adressés aux candidats. Comment maîtriser sa posture, avoir une poignée de main et un regard franc sont autant d’éléments régulièrement abordés. Pourtant, le langage, corporel ou non d’ailleurs, n’est jamais à sens unique. Et si le candidat peut décrypter la gestuelle du recruteur, l’inverse est tout aussi probable ! Des indications qui peuvent vous aider à mener l’entretien et à mieux connaître le candidat pour prendre la meilleure décision possible. Les signes et les gestes à reconnaître pour poser les bonnes questions Même la plus entraînée des personnes ne peut pas maîtriser ses gestes, postures et tics à 100%. Au mieux, votre interlocuteur bloquera sa gestuelle, la mécanisera, ce qui est déjà une bonne indication. Sans aller jusque-là, les candidats essayeront souvent de conserver leur posture, de vous regarder dans les yeux, d’avoir une poignée de main ferme, etc. Autant de conseils qui leur ont été donnés pour faire bonne impression. Pour eux, comme pour vous, être préparés est plutôt une chose positive. Cependant, il est difficile de faire mentir son corps et vous devez être attentif et ouvert aux signaux non verbaux qu’ils vont vous envoyer. Par exemple, si, d’une question à l’autre, le volume de la voix baisse, cela peut traduire un manque de confiance dans une réponse. Il en est de même si le candidat qui vous parlait les yeux dans les yeux a soudainement le regard qui baisse ou se perd lorsque vous lui posez une nouvelle question. Repérer ces petits indicateurs peut vous aider à orienter l’entretien. En reformulant votre question par exemple,... lire plus

Notre catalogue

Télécharger le catalogue de nos formations

pdf

Téléchargez

Prendre contact

dominique-iforproContactez Dominique pour en savoir +

Financement, programme, objectifs, quelque soit vos questions, Dominique y répondra et vous accompagnera dans l’organisation de votre formation.

NumberPhone_HP

Opérationalité – Approche « pratico­pratique » ­- Simplicité. Voilà notre ADN.

Nous évitons le bla-bla et les concepts « fumeux », nous préférons que nos stagiaires développent une réelle capacité à « faire ». C’est notre recette pour leur réussite !

Nous sommes une équipe de professionnels de la pédagogie, nous avons une solution pour chacun de vos projets de formation :

  • ­formations inter ou intra :

    notre catalogue est simple, nous l’avons développé en pensant à vous et à vos besoins

  • pilotage de projets pédagogiques (ingénierie) :

    la formation est un outil de conduite du changement… A manier avec précaution !….

  • Les kits pédagogiques :

    nous créons l’ensemble des contenus dont vous avez besoin : nous appelons cela nos « kit pédagogiques »

Pourquoi choisir IFORPRO ?

Nous sommes particulièrement attentifs à la qualité des formations que nous dispensons.

Cette approche « qualité » se manifeste notamment de la façon suivante : nous délivrons systématiquement des supports aux stagiaires. C’est pour nous un incontournable. Nos formateurs sont également des consultants ou des experts dans leurs métiers. Enfin, nos formateurs sont certifiés et ont tous suivis une « formation de formateurs ».

Mais l’IFORPRO c’est aussi un centre de ressources pour tous les formateurs

Nous répondons présents pour vous sur :